La confiance du public comme moteur de nos actions

En 2018, nous amorcions une démarche concrète visant à augmenter la confiance du public envers l’Organisme et les titulaires de permis de courtage immobilier. La raison pour laquelle nous décidions alors d’entamer cette démarche est fort simple : comme régulateur, la notion de confiance se fond naturellement dans nos valeurs organisationnelles que sont l’intégrité, la compétence et le leadership, et elle est en parfaite cohésion avec notre unique mission : protéger le public.

Pour que la confiance soit la pierre angulaire de chacune de nos actions, nous devions d’entrée de jeu conscientiser l’ensemble des paliers de l’Organisme au rôle que chacun joue dans cette chaîne de confiance. Sans aucune hésitation, les membres du conseil d’administration et du comité de direction y ont adhéré, suivis par les directeurs, puis l’ensemble des employés. Quelques mois plus tard, la confiance fait désormais partie intégrante de notre quotidien; et ce sentiment a depuis évolué en un ensemble d’actions concrètes, comme vous le constaterez en poursuivant votre lecture.

Un encadrement rigoureux

Lorsque vous confiez l’une des transactions les plus importantes de votre vie à un courtier immobilier ou hypothécaire, vous faites confiance à son expertise et à ses connaissances. En outre, vous bénéficiez de son accompagnement à chaque étape d’un processus parfois complexe. Nous avons pour rôle de veiller à l’encadrement des courtiers : nous nous assurons notamment du maintien et du développement de leurs connaissances grâce au Programme de formation continue obligatoire que tous les titulaires de permis sont tenus de suivre. Dans une industrie en constante évolution où chaque transaction compte des particularités bien précises, nul doute que plus les courtiers sont formés, mieux le public est protégé.

Des sources d’information fiables

Au-delà de l’importance de former les courtiers, nous tablons sur l’ensemble de nos canaux de communication pour partager avec eux, chaque semaine, de l’information essentielle à leur pratique. Et lorsqu’ils ont une interrogation, les courtiers, tout comme le public, peuvent contacter notre centre de renseignements Info OACIQ. En répondant à leurs questions, nos agents d’information mettent leurs connaissances au service de la protection des consommateurs.

Nous mettons également à votre disposition plusieurs articles d’information qui visent notamment à vous aiguiller sur les devoirs et obligations déontologiques des courtiers et sur les mécanismes de protection prévus à la Loi sur le courtage immobilier (LCI) que nous administrons. Vous avez également accès à des ressources comme les guides de l’acheteur et du vendeur, que nous avons conçus de toutes pièces pour vous aider à mieux saisir chacune des étapes inhérentes à votre transaction.

Divers mécanismes de protection

À tout moment, si vous avez une raison de croire que votre transaction ne se passe pas en conformité avec la Loi sur le courtage immobilier ou encore qu’elle ne s’est pas déroulée selon les règles de l’art, soyez assuré que nous sommes là pour vous. Cet article vous présente l’ensemble des ressources et des mécanismes de protection auxquels vous avez accès.

De la prévention au leadership

Au-delà de notre mission de protection, la prévention est un élément charnière lorsqu’il est question de protection du public.

C’est dans cette optique que notre Service d’inspection effectue des inspections préventives et conduit des enquêtes approfondies lorsque c’est nécessaire. Travailler en amont à identifier les facteurs de risque nous permet de les réduire.

C’est aussi dans un souci de prévention, pour protéger les intérêts du public, que nous intervenons de façon proactive depuis plusieurs années auprès des différentes instances gouvernementales et dans certains projets de loi susceptibles d’avoir une incidence sur la Loi sur le courtage immobilier. Nous avons notamment soulevé à maintes reprises la question de la confusion qui subsiste chez de nombreux consommateurs qui croient, à tort, bénéficier des protections offertes par la Loi sur le courtage immobilier lorsqu’ils font affaire avec des entreprises d’assistance qui ne sont pas encadrées par l’OACIQ.

Nous respectons le choix du public de vendre par lui-même, de retenir les services d’une entreprise d’assistance non régie par la Loi sur le courtage immobilier ou de faire affaire avec un courtier, mais il est important qu’il soit en mesure de prendre une décision éclairée lorsqu’il fait ce choix. C’est donc dans cet esprit que nous poursuivrons nos représentations.

Nous aspirons à ce que chaque transaction se passe en toute confiance.

Quelques ressources connexes, pour en savoir plus :

Dernière mise à jour : 03 juillet 2019
Numéro d'article : 206533